Soeurs en Choeur est un Forum de Soutien pour les Mamans Musulmanes vivant Seules
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les femmes limitées au niveau de la raison ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mainou



Féminin Nombre de messages : 63
Age : 29
Localisation : 93
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Les femmes limitées au niveau de la raison ?   Mer 5 Nov - 2:58

SALAM ALEIKOUM

VOICI UN SUJET PARTICULIEREMENT INTERESSANT... BONNE LECTURE

[b]A bas les préjugés



Question : Il me semble avoir entendu parler d'un Hadith dans lequel le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) dirait que les femmes sont limitées au niveau de la raison et dans la pratique religieuse. Qu'en est-il réellement ?


Réponse: Ce à quoi vous faites allusion est effectivement une portion de Hadith qui a été rapporté par Boukhâri et Mouslim.


Pour comprendre le sens et la portée de ces propos du Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam), la première chose à faire est de le replacer dans son contexte:


A ce sujet, il est rapporté en ce sens, qu'une fois, le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) se rendit au "Moussalâ" (lieu à l'extérieur des limites de la ville où était accomplies les prières des jours de fêtes) pour accomplir la prière d'une des deux fêtes religieuses (Ide oul Fitr ou Ide oul Aadhâ). Il se dirigea alors vers les femmes qui étaient présentes et leur fit un petit sermon, leur recommandant de multiplier les aumônes. Après leur avoir expliqué la raison de ses dires, il fit cette remarque :

"Je n'ai jamais vu personne qui, tout en présentant un manquement au niveau de la raison et de la pratique religieuse, arrive autant à faire perdre sa raison à l'homme résolu que l'une d'entre vous."

Commentaires: Il est tout à fait normal que lorsqu'une femme entend ce genre de propos, elle soit étonnée et elle cherche à comprendre le sens réel de ce que le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) a dit. En fait, ce fut exactement la même réaction qu'eurent les femmes des Compagnons (radhia Allâhou anhoum). En effet, comme ces propos pouvaient être considérés comme une critique à leur égard, elles voulurent connaître la raison qui motivait ces paroles, ce qui les conduisit à questionner le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) à ce sujet. Le Hadith raconte:

Elles dirent: "Et quelle est donc ce manquement qui existe chez nous au niveau de la pratique religieuse et de la raison, Ô envoyé d'Allah ?"

Commentaires: Cette question de leur part montre bien leur étonnement par rapport à ce qu'elles avaient entendu le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) dire. Ce qui laisse supposer que c'était la première fois qu'elles entendaient ce qui pouvait être considéré comme étant une critique à l'égard de leur personne et de leur pratique religieuse, d'où leur étonnement.

Le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) répondit: "N'en est-il pas ainsi que le témoignage de deux d'entre vous (dans certains domaines) est semblable à celui d'un homme." Elles répondirent: "En effet…" Le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) dit alors: "C'est là son manquement en matière de raisonnement." Le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) ajouta: "N'en est-il pas ainsi que pendant ses menstrues, elle ne prie et ne jeûne pas." Elles répondirent: "Tout à fait…" Le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) dit: "C'est là son manquement au niveau de la pratique religieuse."

Commentaires: A travers son explication, le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) a bien montré que ce qu'il avait dit précédemment ne constituait nullement une critique à l'égard des femmes. En fait, il s'était basé sur un constat apparent (la femme, durant sa vie, prie et jeûne moins que l'homme, et ce, en raison de ses menstrues) ainsi qu'une règle coranique (la femme étant plus enclin à l'oubli dans les domaines qui ne relèvent pas directement de sa compétence, le témoignage d'une seule d'entre elle ne suffit pas dans lesdits domaines; il doit être accompagné par celui d'une autre femme, et ce, dans un souci constant de justice) pour exprimer son étonnement par rapport à une autre chose bien déterminée: que la femme arrive quand même à surpasser la volonté de l'homme résolu. Donc, rappelons-le à nouveau: Il ne s'agit en aucun cas pour le Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) de critiquer (et encore moins de reprocher) à la femme quoique ce soit, alors que c'est Allah Lui-même qui a réduit sa responsabilité au niveau de la pratique religieuse et de l'expression du témoignage… En d'autres mots, comment pourrait-il en être autrement, alors que l'interdiction à la femme de prier et de jeûner durant les jours de menstrues vient directement d'Allah ? De même, comme nous le savons tous, la valeur d'une personne aux yeux d'Allah ne vient pas de ses facultés physiques ou psychiques, mais de sa piété… Et cette piété justement, elle découle de la sincérité qui anime l'individu lorsqu'il prie ou jeûne et non pas du nombre de prières et de jeûnes accomplis…

Voici ce que je peux humblement vous dire par rapport à ce Hadith.

"In Kâna Sahihan famin Allah wa in kâna khata'an faminni wa minach chaytân"

Wa Allâhou A'lam !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les femmes limitées au niveau de la raison ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soeurs en Choeur :: Musulmane et Fière de l'Etre :: La Femme en Islam-
Sauter vers: